Philippe Briand, architecte naval du CNB 66
"Nous avons dessiné les formes de coque avec l’objectif triple d’accroître le volume, les performances et les qualités à la mer du CNB 66. Il sera capable d’aller loin, tout en restant manœuvrable en couple."

CNB 66



  • Philippe Briand
  • Jean-Marc Piaton et Rafaël Bonet
  • Longueur hors tout
  • 5,51 m / 18.07’
  • 2,95 m / 9.67’
  • 28,76 m / 94.35’
  • 1 000 litres / 132 gal
  • 1 300 litres / 158 gal

Brochure  






 



Avec son air de famille assumé, le CNB 66 a été conçu comme le plus grand voilier maniable par un équipage familial. Il peut être équipé de la bôme à enrouleur hydraulique, développée en partenariat exclusif avec Hall Spars.
Affinée par un bout dehors carbone, sa silhouette élégante cache des trésors de volume, exploités avec tout notre savoir-faire. C’est par exemple le cas dans la cabine propriétaire où le lit queen size en ilot est décalé sur le côté pour rester invisible porte ouverte. Dans le lumineux carré qui occupe toute la largeur (5,50 m), le grand sofa sur tribord de près de 3 mètres de long peut se décomposer en trois parties pour accroître les assises autour de l’immense table du carré modulable. Quant à la cuisine, nous l’avons voulue pratique, bien ventilée mais en prise directe avec l’espace à vivre. Décoration et ambiances intérieures sont signées Jean-Marc Piaton et Rafael Bonet.
 
A l’extérieur, les deux zones farniente et manœuvres sont clairement dissociées. Comme sur les one-off, nous avons partout cherché à gommer les différences de niveau pour adoucir la circulation sans nuire à la sécurité. Enfin, quel voilier de cette taille peut s’enorgueillir d’un garage à annexe permettant de débarquer en moins d’une minute une annexe, et son moteur, de 3,25 m ?
 
Incontestablement, le CNB 66 redéfinit le champ des possibles d’un yacht de 20 mètres. Pas étonnant qu’avant même sa mise à l’eau, sept propriétaires venant d’Europe, d’Australie ou du Mexique nous ont fait confiance.


Aménagements


Les photos