Le chantier CNB

*

Créée en 1987, CNB est installée sur un espace de 100 000 m² dont 44 000 couverts et dispose de 300 mètres de quai en eau suffisamment profonde pour les mises à l'eau et les premiers tests. Internationalement reconnue pour l’extrême qualité de ses grandes unités de luxe, CNB a lancé depuis sa création, plus de 90 bateaux, à voile, à moteur, en aluminium, en composite, et qui naviguent sur toutes les mers du globe.

“ Parmi les unités prestigieuses construites par CNB, il est quelques noms devenus des symboles de l’élégance dans le monde du yachting : Hamilton II, Grand Bleu Vintage, Only Now, Mari Cha II ”.
Olivier Lafourcade, co-fondateur de CNB et directeur de CNB Superyachts.

Le savoir-faire CNB

*

CNB maîtrise, depuis plus de 25 ans, la fabrication de superyachts, des premières phases de conception jusqu’à la mise à l’eau et aux réglages qui se font devant le chantier. Disposant d’un Bureau d’Etudes intégré de plus de 40 personnes, d’une équipe de production  ultra-qualifiée et fidèle, d’une ébénisterie ultra-moderne, et de préparateurs ayant navigué sur les voiliers les plus prestigieux, CNB a un contrôle total de ce savoir-faire, et une grande capacité de réaction à tous les niveaux, avec pour ligne de conduite de proposer des solutions techniques fiables, tout en suivant les innovations  permanentes dans ce secteur.

Par exemple les bateaux construits par CNB bénéficient de la parfaite maîtrise de l’infusion, pour laquelle CNB a été le précurseur.

“La technique de l’infusion garantit un ratio résine / verre optimum, évite une grande partie des émissions de styrènes et le contact des opérateurs avec la résine. La stratification « sandwich » est gage d’une excellente isolation thermique et phonique”
Paul Rampini - directeur industriel de CNB

L'équipe CNB

Dieter_GUST

Dieter GUST – Fondateur et PDG de CNB

Dieter Gust, né en Allemagne, s’installe en 1978 dans le Sud de la France, où il découvre la voile. Il part alors faire le tour du monde puis devient skipper professionnel sur des voiliers de charter.

Lorsque la compagnie vendéenne qui construisait son bateau fait faillite, il crée sa propre entreprise pour en achever lui-même la construction. Avec Olivier Lafourcade et deux associés bordelais, il décide en juillet 1987 de créer le chantier CNB.

Olivier_Lafourcade

Olivier LAFOURCADE – Co-fondateur de CNB et responsable de CNB Superyachts

Elevé sur le bateau de ses parents, Olivier Lafourcade construit lui-même à 24 ans son premier voilier. C’est sur ce ketch de 47’ qu’il débute une activité de charter. Elle durera onze ans, au cours desquels il effectuera pratiquement deux tours du monde.

En 1987, il s’installe à Bordeaux pour créer le chantier CNB avec Dieter Gust.  Olivier Lafourcade est aujourd’hui responsable de l’activité superyachts au sein du chantier bordelais.

Thomas_Gailly

Thomas GAILLY – Responsable de CNB Yachts

Thomas Gailly est tombé dans la voile quand il était petit, naviguant d’abord en famille sur des dériveurs et bateaux de croisière, puis en régate pendant ses études en école de commerce en France et en Australie. ll travaille ensuite avec deux camarades de promotion sur un projet lié à l'Environnement, et part faire un tour du monde de 14 mois, non pas sur un bateau, mais en 4x4 .

Après une expérience professionnelle à Paris dans le secteur du développement durable, le goût du voyage et sa passion des rencontres le rattrapent et il réoriente sa carrière vers le monde de la voile : il intègre le groupe Bénéteau en 2005, puis CNB en 2007 pour prendre en charge le développement de la marque CNB Yachts.

Paul_Rampini

Paul RAMPINI – Directeur industriel de CNB

Depuis sa tendre enfance, Paul Rampini est passionné par la mer, il pratique d’ailleurs de nombreux sports nautiques tels que le surf, la planche à voile, le ski nautique… Ingénieur de formation, il est avant tout « passionné par les hommes et la matière », et exerce à ce titre toutes les fonctions possibles dans l’industrie et l’amélioration continue, au sein du groupe Bénéteau qu’il intègre en 1998.

En 2012, il rejoint le chantier bordelais comme directeur industriel pour mettre en pratique les principes de l’amélioration continue sur les bateaux construits à Bordeaux.